• Concours de slams

    Slams des candidat.e.s de l'OPEJ
    1ère collaboration
     

    NOUVEAUTE ! Le nouveau concours de slams compte 5 jeunes candidats accompagnés par notre partenaire la Fondation OPEJ qui intervient auprès de jeunes en difficulté personnelle, familiale, sociale ou professionnelle.

    Ces jeunes mettent leur talent, leurs mots, leur vécu au service d'une cause qui les touche.

    Lors des ateliers d'écritures, ils ont été accompagnés par des éducateurs spécialisés de la fondation OPEJ (Service de Prévention spécialisée "Le Club du Canal", Paris 19ème) et coachés par un artiste slameur Black Kalagan, parrain du concours 2018.

    SLAM 1 - « Ils savent que rien ne diffère entre mon corps et une machine»   

    Par CROMOS

    « Quelquefois j’aimerais être aveugle car on dit que l’amour rend ainsi

    Mon espérance de vie diminue mais l’argent s’additionne

    Je tremble de peur, ai-je Parkinson ?

    Quelqu’un toque

    Est-ce l’argent qui sonne ?

    Suis-je la marionnette et le mac mon ventriloque ? »

    --> TEXTE INTÉGRAL

    SLAM 2 - « Non je n'suis pas à vendre alors pourquoi me mettre en boutique »

    Par IDEAL

    « Un corps sans arme est un cœur fendu

    Le fruit défendu est mangé

    Quand la marchandise échangée

    Cette fameuse marchandise

    Qui est preuve d'horreur

    d' l'humanité »

     

    --> TEXTE INTÉGRAL

    SLAM 3 - « Une mère qui aime sa fille n’aime pas ce qu’on lui fait subir »

    Par PRISCOU

    « Une mère qui aime sa fille

    N’aime pas ce qu’on lui fait subir

    On lui a fait subir de l’humiliation, de la désolation

    Mais en grande partie de l’exploitation

    Sommes-nous en pleine déshumanisation ? »

     

    --> TEXTE INTÉGRAL

    SLAM 4 - « Mon corps n'est pas à vendre »

    Par SIMBA

    « Il faut me comprendre

    Comment se défendre

    Si presque personne ne m’écoute ?

    Ils n’pensent qu’à nous vendre

    A leurs yeux je ne suis qu’un objet

    Pourtant j’ai beaucoup de projets

    Et dis-moi, qui me protège ? »

     

    --> TEXTE INTÉGRAL

    SLAM 5 - « Tout ça pour des billets bleus »

    Par SWAEETY

    « Je ne veux pas considérer la femme comme un objet

    Ne lui donne pas ce que tu veux mais donne lui ce qu’elle veut

    Cette femme recherche de l’amour comme un amour incertain

    Penses-tu vraiment que cette femme cherche cette vie d’esclave ? »

     

    --> TEXTE INTÉGRAL

  • BLACK KALAGAN

    Slameur professionnel, il a accepté de parrainer le concours et de mettre sa créativité et son savoir au service des jeunes slameurs. Il intervient régulièrement auprès de jeunes dans les établissements scolaires.

    Originaire de la Martinique, BLACK KALAGAN est bercé dès son plus jeune âge par le mélange des langues où se mêlent sonorités créoles et françaises. Très vite il prend goût aux mots et au jeu de mots. Plus tard, dans les quartiers, il rencontre le flow et la rime clamés par quelques jeunes.

    « C’est à cet instant que tout démarre » dit-il. Il commence ainsi à écrire ses premiers textes en compagnie notamment de Saël et Reprez’i Donat.

     

    A sa majorité BLACK KALAGAN part pour la métropole. Ce voyage l’amène vers de nouvelles découvertes. Il est de plus en plus inspiré, a envie et besoin de décrire et de dire ce qu’il voit, ce qu’il comprend. Sur le papier, les lignes d’écriture s’enchaînent et il déclame dès lors ses textes sur tous les styles et genres musicaux.

     

    En quête d’assouvir sa passion, il revient en terre natale où il intègre le monde de l’art et participe à sa première scène slam, avec «le collectif SOUS LE GROUND». Cette expérience est comme une révélation, un tournant dans sa vie artistique : la parole libérée est désormais sans barrière sociale ni raciale.

     

    Dès lors BLACK KALAGAN travaille son art. Il se perfectionne, se forme, anime des ateliers master class et enchaîne les spectacles : Avant Première de Grand Corps Malade / Festival Text’o / Festival Culturel de Fort de France / Avant Première Michel Camilo 2009 / Black Kalagan fut nominé Prix Sacem Catégorie Auteur 2010 et remporte le tournoi Slam Guadeloupe Martinique en 2008.

     

    Après plusieurs scènes martiniquaises en 2012 et 2013, son premier album "Cikatriz" qui compte 14 titres paraît en 2013. Son album est largement salué par la presse musicale. Après un concert en France aux Trois Baudets en 2014, Black Kalagan se produit sur différentes scènes musicales françaises, en Europe et au Canada. En Martinique, Il anime des ateliers de Master Class pour tout public, écoles et associations.

    INSOLITES PROD

     

    Insolites Prod, agence d’entreprenariat culturel, prend naissance autour d’une ambition commune de ses fondateurs. Produire, promouvoir, la culture et les artistes Martiniquais de manière générale de la zone créole. Inscrit dans l’univers culturel, l’agence ne se limite pas à sa première ambition, mais s’ouvre à toutes les cultures d’horizons divers dans les intérêts du patrimoine humain.